Nourane Mohamed Hassan

« Ici, je ne crains pas la foule, parce que la foule est souriante. Les hommes n’ont qu’une chemise sur le dos. Les riches comme les pauvres. Alors, comment savoir lequel est pauvre, lequel est riche, puisque chacun d’entre eux a son gros cigare d’homme d’affaire milliardaire entre les dents.’ Cette citation de Florette Lartigue, découverte lors de ma visite de la Maison Européenne de la Photographie m’a beaucoup inspirée, et j’ai réalisé que c’étaient les sentiments que j’avais alors que je traversais Paris et que que j’en tombais amoureuse »